Collinsonia canadensis

Collinsonia canadensis

Par Gregory Kelly, traduction Karen Vago

"J'ai trouvé que le Collinsonia est d'une grande utilité pour contribuer à stabiliser les parois des cavités des sinus et pour minimiser le développement d'un excès de mucosités dans ces mêmes sinus ainsi que dans la gorge et l'estomac".
Peter J D'Adamo,N.D.

"Pensez à cette plante dans toute affection du système veineux capillaire".
Lloyd's Bulletin

Le collinsonia encore appelé "stoneroot" a été traditionnellement utilisé pour l'engorgement ou la congestion passive des veines. Historiquement on l'a décrit comme étant astringent, altératif, diurétique, tonique, etc. Aucun de ces qualificatifs ne donne une idée très claire de ses effets. Une description plus juste de ses actions dans les anciens textes sur les plantes, met souvent en avant sa capacité à surmonter une congestion excessive accompagnée de douleur, irritation et un sentiment de stagnation, que ce soit dans le rectum, le pharynx (gorge) ou d'autres lieux vasculaires. D'après l'Index Merck ses principes actifs sont des résines, des saponines, des tannins et des mucilages.

Le collinsonia a aussi été historiquement utilisé comme un tonique et un antispasmodique (surtout pour relaxer les tissus musculaires lisses). Certains commentaires dans d'anciens textes sur les plantes font référence à sa capacité à relaxer les spasmes et constrictions douloureuses du rectum. Dans le passé, il a souvent été utilisé pour les fistules, les ulcères et les fissures. Il avait une réputation similaire pour avoir une activité relaxante sur les organes du système urinaire; on pensait qu'il relaxait l'uretère en accroissant ainsi le volume des urines, en réduisant l'irritabilité de la vessie et en aidant le passage des calculs rénaux.

Une autre utilisation souvent mentionnée du collinsonia, est sa capacité à contrecarrer le "catarrhe gastrique". Ce mot est tombé en désuétude, même parmi la profession médicale, et signifie l'inflammation des muqueuses ayant pour résultant un accroissement dans la production de mucosités.

Les deux utilisations historiques les plus courantes du collinsonia étaient l'enrouement et les hémorroïdes. L'enrouement est lié à une gorge qui gratte, qui est irritée et sèche, résutant d'un excès d'utilisation comme cela peut être le cas des personnes qui sont dans l'obligation de parler pendant de longues heures. Je pense que sa réputation dans ce domaine est bien méritée.

Je donne régulièrement des présentations et occasionnellement il m'est arrivé d'avoir eu à accomplir un véritable marathon dans ce domaine. Au printemps dernier, par exemple, j'ai fait une présentation de trois heures pour le Learning Annex à New York un jeudi soir. Le vendredi matin, je me suis envolé pour San Diego où j'ai donné 2 présentations le vendredi et 2 le samedi et une autre sur les herbes botaniques. Le collinsonia m'a régulièrement aidé lorsque ma gorge était irritée par un excès d'utilisation. Je ne sais pas s'il s'agit d'un effet placebo ou non. Tout ce que je peux dire est que cette plante m'a rendu bien des services ainsi qu'à des patients qui l'ont essayée dans des situations similaires.

Son utilisation pour les hémorroïdes vaut bien la peine d'être essayée. C'est indéniablement son utilisation première parmi les herboristes et les naturopathes. Les hémorroïdes peuvent avoir plusieurs origines. En général on entend dire que les hémorroïdes sont le résultat soit d'avoir trop forcé pour aller à la selle, soit de la constipation, ou d'une alimentation trop faible en fibres qui entraîne des selles plus dures. D'autres explications pour les hémorroïdes peuvent être une faiblesse et une irritation du tissu veineux et une congestion du foie (à l'origine d'une pression accrue à travers les veines portes). Dans la Materia Medica de Boericke, le collinsonia a des effets assez spécifiques pour tous ces dérangements fonctionnels. Ne vous attendez pas à être guéri de vos hémorroïdes du jour au lendemain. Cela n'arrivera pas. Cependant, il offre un possible soulagement s'il est utilisé régulièrement pendant une période prolongée.

La première fois que j'ai pu lire une allusion à l'utilisation du collinsonia pour certains problèmes fonctionnels des sinus, ce fut dans 4 Groupes Sanguins 4 Régimes, ce qui donne une idée de l'étendue des connaissances du docteur Peter D'Adamo pour les plantes. Dans l'ancien ouvrage sur les plantes, Materia Medica, l'utilité du collinsonia est constamment mentionné dans les "catarrhes" nasales et dans les maux de tête frontaux sourds (surtout chez les personnes ayant ou ayant eu des hémorroïdes). Ces affections courantes sont maintenant regroupées dans une catégorie appelée sinusite (inflammation des cavités des sinus).

Avant de parler des circonstances dans lesquelles vous pourriez essayer cette plante pour la santé de vos sinus, passons en revue les situations dans lesquelles elle ne vous aidera pas beaucoup. Lorsque vous avez une infection aigue des sinus, le collinsonia n'est pas une option valable pour remplacer soit des médicaments conventionnels (tels que les antibiotiques) ou des remèdes alternatifs (naturels) plus agressifs. Cette plante n'a tout simplement pas d'effets antimicrobiens ou antibactériels connus. Ceci ne veut pas dire qu'elle n'a aucune activité contre ces organismes, mais cet aspect n'a jamais été étudié et n'est pas la raison pour laquelle cette plante a été traditionnellement utilisée. Si le collinsonia a une activité antibactérielle, elle est probablement trop faible pour être efficace pour une infection aigue.

Donc, quand peut–elle être utile? Le docteur Peter D'Adamo parle souvent de certaines formes d'inconforts dans les sinus en les appelant des "hémorroïdes de la tête". Il sous–entend par là que les parois des cavités des sinus sont fait du même matériau que les parois de votre système veineux et comme avec des hémorroïdes, ce tissu est enflammé ou irrité. Ceci donne une réponse possible à son utilisation. Lorsqu'il y a une sensation de pression, de congestion ou une inflammation généralisée dans la région de vos sinus (avec ou sans production excessive de mucosités), le collinsonia utilisé régulièrement apportera souvent une sensation d'amélioration.

Même si vos préoccupations se concentrent autour d'un écoulement post–nasal ou d'un excès de production de mucosités (sans pression ou maux de têtes "sourds"), le collinsonia sera souvent assez utile. Un autre facteur à prendre en considération et sur lequel placer votre attention est certainement votre alimentation. Dans ce cas une excellente stratégie serait d'éviter complètement les aliments déconseillés à votre groupe sanguin dans le livre 4 Groupes Sanguins 4 Régimes.

Il y a une autre pratique d'hygiène que vous voudrez peut–être envisager pour ce type de problème récurrent de congestion des sinus ou de formation de mucosités. Il s'agit de l'utilisation de beurre de Karité ( provenant de la graine d'un arbre africain). Vous pouvez l'appliquer sur les parois de vos cavités nasales. Cette pratique peut souvent être utile pour calmer les tissus irrités et réduire la formation de mucosités ou la congestion.

Quelques références
  • Boericke W. Materia Medica with Repertory. 9th ed. (originally published in 1927) Boericke and Tafel, Inc., Santa Rosa, CA.
  • D'Adamo P, Whitney C. Eat Right 4 Your Type. 1996 G. P. Putnam and Sons, New York, NY.
  • Ellingwood F. American Materia Medica, Therapeutics and Pharmacognosy. 1919 Ellingwood's Therapeutist, Evanston, IL.
  • Budavari S, ed. Merck Index. 1989 Merck & Co., Inc., Rahway, NJ.

Copyright 1999 North American Pharmacal. All Rights Reserved.

Par Gregory Kelly

Traduction Karen VAGO

 

Dans la boutique

 


Affichage par page
Trier par

Collinsonia Plus

Collinsonia Plus 100% végétal formule de plantes pour soutenir à la fois la santé des sinus et de la gorge.

23,00 € *
En stock
*
Le prix inclut la TVA mais pas la livraison .