Aliments germés, boissons vertes

Aliments germés, boissons vertes

(Traduction d'un article paru sur le site www.dadamo.com sous le titre: Health Benefits of Sprouted Foods and Green Drinks)

 

Les bienfaits des boissons vertes

Harmonia Deluxe est une alternative 100% naturelle aux aliments transformés. Les ingrédients comprennent une grande variété de graines germées et d'herbes ayant retenus toute leur intégrité nutritionnelle et enzymatique. Le mélange contient aussi des aliments riches en antioxydants tels que du sureau, des cerises et des myrtilles et en plus des phyto–nutriments tels que le ginseng et le gingembre. Les boissons vertes sont une manière simple d'apporter davantage de «verdure» vivante à votre alimentation lorsqu'en pratique il vous est difficile de les incorporer. Les boissons vertes sont riches en antioxydants (composants qui protègent la cellule de différents éléments toxiques), chlorophylle, vitamines, minéraux et protéines.

Chlorella

Le mot «vert» se réfère à une catégorie de produits qui contiennent des niveaux élevés de chlorophylle, ce qui leur donne leur couleur. Les meilleures sources de substances "super vertes" sont soit certaines algues, soit les herbes de céréales. La chlorella est une algue d'eau douce, unicellulaire. Elle est riche en protéine (57–60%), caroténoïdes, chlorophylle, RNA–DNA, minéraux, vitamines B (particulièrement la B12) et en vitamine E. Elle a des quantités abondantes de vitamine K importante pour la coagulation du sang ainsi que des acides gras essentiels (AGE). On a pu estimer que jusqu'à 20% des AGE trouvés dans la chlorella sont des omégas 3. Comme la spiruline, la chlorella est une source abondante d'enzymes et d'antioxydants. Cependant la chlorella ne contient pas le pigment bleu, phycocyanine, présent dans la spiruline.

La chlorella a des effets puissants sur le système immunitaire et aussi sur l'élimination d'éléments toxiques. Elle se lie aux métaux toxiques , aux pesticides et à d'autres carcinogènes et facilite leur élimination de l'organisme.

Kelp et baies

Le kelp est une famille d'algues brunes, riches en minéraux et en particulier en iode. Il procure des nivaux élevés de vitamines B, E et K et aussi de fucoïdane qui est un polysaccharide. On a traditionnellement utilisé le fucoïdane pour traiter la perte des cheveux, les problèmes de peau, d'ongles, de nerfs sensitifs et le tissu du cerveau. Il peut aussi agir comme laxatif. Avec sa teneur en iode, il aide à soutenir la thyroïde.

La myrtille contient de nombreux éléments phytochimiques, agissant comme des substances qui préviennent contre la maladie. Une de ces substances est l'anthocyanine, qui donne à la myrtille sa couleur. Elle en est très riche. En plus d'être des antioxydants très efficaces, les chercheurs suggèrent que les anthocyanines aideraient à prévenir les infections urinaires.

Les scientifiques ont trouvé que les mêmes substances chimiques qui donnent leur couleur aux cerises aigres, pourraient mieux soulager de la douleur que l'aspirine ou l'ibuprofène. Les cerises pourraient aussi apporter une protection antioxydante comparable aux vitamines C et E. Un rapport à ce sujet est paru dans le Journal of Natural Products publié par The American Chemical Society.

Chlorophylle

Il est important de noter qu'une grande partie de la valeur des «aliments verts» est déterminée par leur teneur en chlorophylle. Il est dit que la chlorophylle qui est responsable des pigments verts dans ces aliments, est remarquablement semblable à l'hémoglobine des humains.

D'autres chercheurs montrent que les plantes riches en chlorophylle sont des sources abondantes de vitamine K naturelle. La chlorophylle liposoluble des suppléments «verts» est la façon idéale d'obtenir la vitamine K. Elle a un rôle important dans la coagulation du sang, le traitement de l'ostéoporose et c'est un agent protecteur contre les toxines de la chimiothérapie. Il est ainsi vital que la chlorophylle soit consommée dans les aliments verts et pas sous sa forme hydrosoluble et isolée tel qu'on la trouve dans de nombreux suppléments. La chlorophylle est aussi un traitement traditionnel de la constipation. De manière générale les «aliments verts» apportent:

Une substance qui peut en effet stimuler la réparation de l'ADN Une protéine ayant des qualités anti–inflammatoires Des substances ayant un effet anti–ulcère Du super oxyde dismutase (SOD) qui est à la fois un anti–oxydant anti–âge extrêmement puissant, une enzyme anti–inflammatoire et une enzyme anti–cancer Un anti–oxydant puissant, 2–0–GIV (2–0–glycosylisovitexin), plus efficace que la vitamine E Des substances qui aident à inhiber l'aggrégation plaquettaire Des substances qui protègent les vaisseaux sanguins contre les dommages Une manière naturelle de dégrader toute une variété de pesticides.

 

Les bienfaits des aliments germés

«Manges tes légumes verts» est une phrase de la sagesse populaire, mais maintenant de nouvelles études montrent pourquoi les pousses de brocoli, de chou, de choux de Bruxelles, de soja et d'autres végétaux similaires, sont riches en composants qui font partie d'une prévention contre le cancer et d'autres maladies chroniques. La teneur nutritionnelle des pousses est bien supérieure à celle de l'aliment d'origine . Lorsqu'une graine germe, elle produit des quantités supplémentaires de vitamines, d'anti–oxydants et d'enzymes. Par exemple, une étude de Johns Hopkins en 1997 a découvert que les pousses de brocoli contenaient une quantité de glucoraphanine jusqu'à 50 fois plus que celle de la plante mature. La teneure en vitamine C d'une graine peut être multipliée par 200 dans la pousse.

Faire pousser des germes peut prendre beaucoup de temps surtout si on veut faire pousser toute la variété de plantes qui se trouvent dans Live Cell (Live Cell O, Live Cell A, Live Cell B et AB. Il faut arroser les graines et les drainer complètement de préférence deux fois par jour, les garder hors de la lumière du soleil et les protéger de toute contamination par des bactéries ou des champignons nocifs. Live Cell vous épargne ce travail en apportant une variété de pousses bénéfiques pour chaque groupe sanguin dans une capsule. Ces pousses vivantes sont lyophilisées au summum de leur croissance, un procédé qui préserve toute leur valeur nutritive. Dans un monde dans lequel même les personnes conscientes de leur santé n'ont souvent pas le temps de consommer assez de légumes et encore moins de plantes germées, Live Cell est un moyen commode de le faire.

D'après un article dans Good Sprout News(20 juillet 2003), des chercheurs étudient les pousses depuis des siècles afin de mieux comprendre leurs niveaux élevés de substances phytochimiques et comment elles contribuent à une meilleure santé allant de la prévention jusqu'au traitement de maladies graves. Les bienfaits apportés par les pousses ont été confirmés par des études en cours qui explorent les différentes variétés de pousses et leurs propriétés nutritionnelles afin de valider leurs effets sur la santé. Ces études sont faites par des organisations importantes comprenant: National Institutes of Health, American Cancer Society et Johns Hopkins University.

Sulforaphanes et glucosinolates

D'après le journal American Cancer Society News "(...) les pousses de brocoli sont meilleures pour vous que le brocoli mature et elles contiennent plus de l'enzyme sulforaphane qui aide à protéger les cellules et empêchent les gênes de favoriser le cancer». Ces informations sont en concordance avec plusieurs études épidémiologiques qui ont montré que les pousses contiennent des quantités significatives de vitamines A, C et D. Les pousses sont largement reconnues par les consommateurs conscients de l'importance de la nutrition et par les thérapeutes comme étant un «aliment miracle».

Live Cell contient des pousses provenant à la fois de plantes crucifères et de plantes non–crucifères (Ce mot se rapporte à la forme en croix des 4 pétales de la fleur. Par exemple les choux, les navets et le brocoli sont des crucifères). Les pousses de crucifères sont une riche source de sulforaphanes, de glucosinolates et d'anti–oxydants. Ces enzymes agissent comme un mécanisme de défense, déclenchant une activité anti–oxydante à large spectre neutralisant de nombreux radicaux libres, passant et repassant en cycles évitant que ces derniers ne causent de dommages aux cellules pouvant résulter en des mutations. De plus, ces anti–oxydants indirectes ont une vie extraordinairement longue. A la différence des anti–oxydants directes qui neutralisent une seule molécule de radical libre à la fois et qui sont détruits au passage, les anti–oxydants indirectes déclenchent un processus continu qui peut durer plusieurs jours.

Santé des yeux

Les études montrent que même de faibles concentrations d'anti–oxydants provenant de pousses, peuvent protéger les cellules de la rétine contre une variété de dommages oxydatifs sévères. Lorsqu'on prend de l'âge, il est connu que la défense de ces cellules décline. Dans la rétine ceci peut entraîner la dégénérescence maculaire, cause principale de la détérioration de la vision des personnes âgées.

Hypertension

Dans une série d'expériences faites en 2001 à l'Université de Saskatchewan, on a traité des rats ayant de l'hypertension avec du sulforaphane. On a observé une réduction significative de la tendance à développer des plaques artérielles. Ces chercheurs ont montré que le sulforaphane retardait le dommage oxydatif conduisant à l'occlusion artérielle, ce qui est une avancée potentiellement significative pour les thérapies proactives contre le bloquage des artères. Le sulforaphane peut ainsi interrompre la progression des plaques vers une attaque.

Anticarcinogène

Des études ont montré que les cellules humaines de cancer de la prostate, répondaient bien aux anti–oxydants provenant des pousses de brocoli par une très forte augmentation de leurs enzymes protectrices. Dans son article, le docteur James D Brooks du Département d'Urologie de l'Université de Stanford suggère: «Des études d'intervention sont nécessaires (chez les humains), et les pousses de brocoli une riche source de sulforaphane, pourraient être appropriées dans de telles études».

Le glucosinolate résulte de la dégradation naturelle des pousses. Ces substances s'appellent GDP (glucosinolate breakdown products, produits de dégradation des glucosinolates), et l'Institute of Food Research a montré qu'ils étaient efficaces pour réduire le risque de cancer des poumons, de l'estomac, du colon et du rectum.

Optimiser les effets bénéfiques

On augmente l'efficacité du Live Cell si on le prend avec le Polyflora, un grand verre d'eau et sur un estomac vide.

D'abord afin que le Live Cell puisse être utilisé de manière optimale il doit être hydrolysé par la microflore du colon en GDP (voir plus haut). Ils sont ensuite partiellement absorbés par le gros intestin. Pour que quelque chose soit hydrolysé, il faut qu'il y ait hydrolyse. Par définition l'hydrolyse signifie «réaction avec de l'eau». C'est une réaction chimique dans laquelle une substance réagit avec de l'eau, causant une décomposition et la production de deux ou plusieurs autres substances comme dans la conversion de l'amidon en glucose. D'où le grand verre d'eau.

Ensuite afin que le corps absorbe les nutriments de manière optimale, la microflore intestinale doit être équilibrée. Les probiotiques de la ligne Polyflora, apportent cet équilibre.

Enfin, un estomac vide empêche tout autre chose d'interagir avec ce processus ou le perturber. La synergie créée en utilisant Live Cell, Polyflora et un grand verre d'eau sur un estomac vide, donne un effet bénéfique complet qui est plus grand que la somme des parties , optimisant ainsi les bienfaits.

 

Références aux boissons vertes (en anglais)

  1. Badamchian, M.; Naylor, P.H.; Spangelo, B.; Strickler, M.P.; Stone, M.J.; Hagiwara, Y.; Hagiwara, H.; and Goldstein, A.L. 1991."Immune–endocrine Activities of Green Barley Leaf Extract (BLE): Regulation of Prolactin and Interleukin–2 Release in Vitro." FASEB Journal, Vol. 5, No. 4.
  2. Hotta, Y. 1984. "Stimulation of DNA Repair–synthesis by P4–D I, One of the Novel Components of Barley Extracts." Lecture given in Honolulu, Hawaii.
  3. Kitta, K.; Hagiwara, Y.; and Shibamoto, T. 1992. "Antioxidative Activity of an Isoflavonoid, 2"–O–Glycosylisovitexin Isolated From Green Barley Leaves." Journal of Agricultural and Food Chemistry, Vol. 40, No. 10.
  4. Durham, J., Ogata, J., Nakajima, S., Hagiwara, Y., and Shibamoto, T. Degradation of organophosphorus pesticides in aqueous extracts of young green barley leaves (Hordeum vulgare L). 1999, J. of the Science of Food and Agriculture.
  5. Kubota, K.; Matsuoka, Y.; and Seki, H. 1983. "Isolation of Potent Anti–Inflammatory Protein From Barley Leaves." The Japanese Journal of Inflammation, Vol. 3, No. 4.
  6. Moussazadeh, M.; Badamchian, M.; Hagiwara, Y.; Hagiwara, H.; and Goldstein, A. "Effect of Green Barley Leaf Extract (BLE) on Human Platelets in Vitro." presentation at the 1992 FASEB (Federation of American Societies for Experimental Biology), Anaheim, CA.
  7. Nishiyama, T.; Hagiwara, Y.; Hagiwara, H.; and Shibamoto, T. 1993. "Inhibition of Malonaldehyde Formation from Lipids by an Isoflavonoid Isolated From Young Green Barley Leaves." Journal of the American Oil Chemists" Society Vol. 70, No.8.
  8. Nakajima, Y. Hagiwara, H. Hagiwara, and T. Shibamoto. Effect of the Antioxidant 2"–O–Glycosylisovitexin from young green barley leaves on acetaldehyde formation in beer stored at 50 degrees C for 90 days. 1998, Journal of Agricultural and Food Chemistry, Vol. 46 (4), 1529–1531.
  9. Osawa, T.; Katsuzaki, H.; Hagiwara, Y.; Hagiwara, H.; and Shibamoto, T. 1992. "A Novel Antioxidant Isolated From Young Green Barley Leaves." Journal of Agricultural and Food Chemistry, Vol. 40, No. 7. : 1135–1138.

Références aux aliments germés (en anglais)

  1. Fahey JW, Zhang Y, Talalay P.Broccoli sprouts: an exceptionally rich source of inducers of enzymes that protect against chemical carcinogens.Proc Natl Acad Sci U S A. 1997 Sep 16;94(19):10367–72.
  2. Degradation of sinigrin by Lactobacillus agillis strain R 16. Llanos, Smiths, Brink. Universidad de Castilla–La Mancha, Ciudad Real, Spain. International Journal of Food Microbiology, 1995 July;26(2):219–229.
  3. World Cancer Research Fund/American Institute for Cancer Research (1997) Food, Nutrition and the Prevention of Cancer: A Global Perspective 1997.
  4. Block G, Patterson B, Subar A. Fruit, vegetables, and cancer prevention: a review of the epidemiological evidence. Nutr Cancer 1992;12:1–29.
  5. Steinmetz K, Potter J. Vegetables, fruit, and cancer prevention: a review. J Am Diet Assoc 1996;96:1027–39.
  6. U.S. Department of Agriculture/U.S. Department of Health and Human Services. Nutrition and Your Health: Dietary Guidelines for Americans 1995. Fourth edition.
  7. National Research Council. Diet and Health: Implications for Reducing Chronic Disease Risk. Washington DC: National Academy Press, 1989.
  8. Havas S, Heimendinger J, Reynolds K, et al. 5–A–Day for Better Health: a new research initiative. J Am Diet Assoc 1994; 94:32–6.
  9. Graham S, Dayal H, Swanson M, Mittelman A, Wilkinson G. Diet in the epidemiology of cancer of the colon and rectum. J Nat Cancer Inst 1978;61(3):709–14.
  10. Kohlmeier L, Su L. Cruciferous vegetable consumption and colorectal cancer risk: meta–analysis of the epidemiological evidence. FASEB Journal 1997;11(3):A369.
  11. Beecher CWW. Cancer prevention properties of varieties of Brassica oleracea: a review. Amer J Clin Nutr 1994;59 (suppl):1166S–70S.
  12. hang Y, Talalay P, Cho CG, Posner, GH. A major inducer of anticarcinogenic protective enzymes from broccoli: isolation and elucidation of structure. Proceedings of the National Academy of Science USA 1992;89:2399–2408.
  13. Zhang Y, Kensler T, Cho CG, Posner GH, Talalay P. Anticarcinogenic activities of sulforaphane and structurally related synthetic norbornyl isothiocyanates. Proceedings of the National Academy of Sciences USA 1994;91:3147–50.
  14. Chung FL, Conaway CC, Rao CV, Reddy BS. Chemoprevention of colonic aberrant crypt foci in Fischer rats by major isothiocyanates in watercress and broccoli. Proceedings of the American Association for Cancer Research 2000;41:660.
  15. Gamet–Payrastre L, Li P, Lumeau S, Cassar G, Dupont MA, Chevolleau S, Gasc N, Tulliez J, Tercé F. Sulforaphane, a naturally occurring isothiocyanate, induces cell cycle arrest and apoptosis in HT29 human colon cancer cells. Cancer Research 2000;60:1426–16. "Powerful and prolonged protection of human retinal pigment epithelial cells, keratinocytes, and mouse leukemia cells against oxidative damage: the indirect antioxidant effects of sulforaphane." Proceedings of the National Academy of Science USA, Vol. 98, pp. 15221–15226, 2001.
  16. http://www.pnas.org/cgi/doi/10.1073/pnas.261572998.
  17. "The impaired glutathione system and its up–regulation by sulforaphane in vascular smooth muscle cells from spontaneously hypertensive rats." Hypertension, Vol. 19, pp. 1819–1825, 2001.
  18. http://www.jhypertension.com/article.asp?ISSN=0263–6352&VOL=19&ISS=10&PAGE=1819.
  19. "Potent induction of Phase 2 enzymes in human prostate cells by sulforaphane." Cancer Epidemiology, Biomarkers & Prevention, Vol. 10, pp. 949–954. Sept. 2001.
  20. http://cebp.aacrjournals.org/cgi/content/abstract/10/9/949.

Traduction Karen VAGO

 

Commander

 


Affichage par page
Trier par

Harmonia Deluxe Boisson Verte

Aliments verts et nutriments 100% naturels dans Harmonia Deluxe Boisson Verte aident à booster votre énergie et votre métabolisme.

47,00 € *
En stock
*
Le prix inclut la TVA mais pas la livraison .